ELEVAGE DE VERS À SOIE "LA MAGNANERIE DE SAILLANS"

Située dans la vallée de la Drôme, au sud-est de Valence entre Crest et Die, au coeur d'une plantation de plus de 700 muriers, la Magnanerie de Saillans vous accueille pour la visite de son élevage de vers à soie.

- Nouveau site web : http://www.restaurant-magnanerie-saillans.com -

Visite du 1er mai au 30 septembre - FERMÉ LE LUNDI -- Tél. 04 75 21 56 60 - Fax 04 75 21 54 11 - contact@elevage-ver-a-soie.com

Elevage des vers à soie
Vidéo de la visite
Boutique de la soie
Magnanerie de Saillans
Restaurant la Magnanerie

Vidéo de la visite de l'élevage de vers à soie

 

 

Elevage des vers à soie à la Magnanerie de Saillans

Vous découvrirez le cycle complet du ver à soie qui dévore sans cesse la feuille de murier et qui va en 4 semaines multiplier son poids par 10000.

 

[ La Magnanerie de Saillans ]

Nous vous proposons également une démonstration de dévidage de cocons. L'histoire de la soie vous sera contée ainsi que les différentes utilisations actuelles du ver à soie.

 

 

 

Vidéo de la visite de l'élevage de vers à soie

 

 

[ La Magnanerie de Saillans ]

 

 

 

La boutique de la Magnanerie de Saillans vous offre un grand choix d'articles en soie de qualité à des prix très doux 

 

[ La Magnanerie de Saillans ]

La Magnanerie de saillans vous propose des visites de son élevage de vers à soie tous les jours du 1er mai au 30 septembre de 10h à 12h puis de 14h à 18h en français, anglais, allemand, néerlandais, espagnol, italien.

 

 

[ La Magnanerie de Saillans ]

Si vous souhaitez faire un petit élevage de vers à soie, n'hésitez pas à nous contacter

 La Magnanerie 26340 SAILLANS

Tél. 04 75 21 56 60 - FAX : 04 75 21 54 11

contact@elevage-ver-a-soie.com

www.elevage-ver-a-soie.com

 

Restaurant de la magnanerie



Ouvert toute l'année





L'ELEVAGE DU VER A SOIE (chenille de Bombyx mori ou Bombyx du mûrier)

 

La race européenne de Bombyx mori possède un seul cycle annuel (voir schéma ci-joint).

L'oeuf fécondé, après une période de repos de plusieurs mois, donne naissance au jeune ver à soie après une douzaine de jours d'incubation. Commence alors le développement de la chenille (=larve) qui dure environ un mois (la durée dépendant de la température et de l'hygrométrie). Ce développement est discontinu. Il est constitué de 5 âges larvaires pendant lesquels la chenille se nourrit et grandit. Cette croissance est très importante, le ver à soie multiplie son poids par 10.000 en un mois.

Entre chaque âge larvaire, la chenille s'immobilise, cesse de se nourrir et de croître, s'enveloppe d'un nouveau tégument et abandonne son ancienne peau : c'est la mue.

Le cinquième âge larvaire se termine par le filage de la soie et la construction du cocon. Le filage du cocon demande 4 jours.

A l'intérieur du cocon, la larve va se transformer et quitter sa dernière peau. Cette étape qui dure 2 à 3 jours conduit à la nymphe (=chrysalide).

La métamorphose durera une douzaine de jours pour aboutir au papillon. Dès la sortie du cocon (=émergence), les papillons peuvent s'accoupler. Les femelles pondent des oeufs de couleur jaune(=graine) qui se collent au support ; seuls les oeufs devenus gris au bout de 2 jours ont été fécondés . Le développement de l'embryon cessera rapidement. Cette phase d'arrêt, qu'on appelle diapause, durera plusieurs mois.

 DIAPAUSE

Les oeufs fécondés, une fois pondus, ont besoin d'une période de 5 mois au chaud entre 22 et 24°C (=estivation) puis de 5 mois au froid à 5°C (=hivernation) avant de pouvoir éclore.

 ECLOSION

En fin de diapause, les oeufs doivent être incubés pour obtenir l'éclosion des jeunes larves. L'incubation consiste à réchauffer progressivement les oeufs jusqu'à 24°C dans une atmosphère humide : 80%. En pratique, mettre les oeufs dans une petite boîte aérée. Cette boîte peut elle même être installée à côté d'un récipient rempli d'eau, dans une pièce normalement éclairée (rythme jour-nuit).

Une douzaine de jours plus tard (la durée dépendant de la température) les larves écloront. Elles mesurent quelques millimètres de long et sont très velues. Lorsque le nombre de larves écloses est suffisant, fournir la nourriture. Ne pas laisser les vers à soie jeûner plus de 48 heures .

 NOURRITURE

Les vers à soie se nourrissent exclusivement de feuilles de mûrier (=morus alba) qu'il ne faut pas confondre avec le roncier dont les fruits s'appellent "mûrons" mais que l'on appelle couramment à tort "mûres", ces dernières étant le fruit du mûrier.

Il faut choisir des feuilles "charnues", contenant une forte teneur en eau et non des feuilles dures et sèches. Au début du développement des larves, il faut choisir les jeunes feuilles près du bourgeon terminal des rameaux (à l'exception des 2 premières) ; puis, au fur et à mesure que les vers grandissent, il faut leur donner des feuilles plus "mûres" prisent en "descendant" le long des rameaux. Les feuilles doivent être fraîches (ramassées quotidiennement et gardées au frais) et non mouillées.

Durant les 3 premiers âges larvaires on doit couper en lanières les feuilles de mûrier avant de les distribuer aux vers. De fines lanières d'une largeur égale à la longueur de leur corps (environ 5mms pour le 1er âge, 1cm pour le 2ème âge, 2 cms pour le 3ème âge). C'est seulement à partir du 4ème âge qu'ils mangeront des feuilles entières.

A titre d'exemple, pour 50 chenilles, le 1er âge peut se réaliser dans une boîte d'environ 50 cm2 en disposant à chaque repas environ une couche de feuilles coupées en lanières, le 2ème âge dans une boîte d'environ 100 cm2 en disposant environ 1 à 2 couches de feuilles coupées à chaque repas, le 3ème âge dans une boîte d'environ 100 à 200 cm2 en disposant environ 2 à 3 couches de feuilles coupées à chaque repas, le 4ème âge dans une boîte d'environ 4OO cm2 en disposant environ 3 à 4 couches de feuilles entières à chaque repas, le 5ème âge dans une boîte d'environ 5OO cm2 en disposant environ 5 couches de feuilles entières à chaque repas.

Comment savoir si vos vers à soie ont assez à manger? : Si, au moment de la distribution du repas, il ne reste du repas précédent que les côtes et nervures des feuilles (les parties dures inmangeables), vous devez leur donner un peu plus de nourriture ; par contre, s'il reste beaucoup de feuilles tendres non mangées, vous leur avez donné trop de feuilles au repas précédent.

 STADES LARVAIRES

L'élevage doit s'effectuer à une température proche de 23°C dans une atmosphère humide (80%). Si la température est moins élevée, vos vers se développeront plus lentement, voire même mourront. Si l'air est trop sec, la feuille de mûrier sèchera très vite, les vers ne mangeront pas assez et ils auront des difficultés pour muer.

On distribue 4 repas par jour à intervalles les plus réguliers possibles. Les feuilles de mûrier sont déposées sur les chenilles. Les vers grimpent sur les feuilles nouvellement distribuées pour venir manger.

Pour réussir son élevage il faut éviter de toucher les vers, on doit se désinfecter les mains avant toute opération et changer la litière au moins une fois par âge (=délitage). Pour cette opération, on utilise des filets ou des papiers perforés de trous plus ou moins gros selon la grosseur des vers . Au moment de la distribution du repas, on dispose sur les vers le filet puis la feuille de mûrier fraîche . Attirés par la nouriture, les vers à soie montent à travers les trous pour venir manger . Il suffit ensuite de déplacer le filet sur lequel se trouvent les vers et d'évacuer la vieille litière qui est restée dessous.

Après chacun des 4 premiers âges larvaires les vers à soie cessent de se nourrir, filent quelques brins de soie pour se fixer et s'immobilisent. Les chenilles ne doivent plus être dérangées, plus alimentées, on n'effectue plus de délitage, c'est le temps de la mue, elle dure au maximum 2 jours. Lorsque la majorité des chenilles a mué, on réalimente. Les mues en fin de 1er âge et en fin de 2ème âge sont difficiles à observer à l'oeil nu. Prenez une loupe, et si vous ne distinguez pas de différence, référez vous au durées inscrites sur le schéma ci-joint.

 MONTEE EN COCONS

C'est au cours des 7 premiers jours du 5ème âge que le ver à soie mange la plus grande quantité de feuilles de mûrier. Ensuite son appétit va en diminuant. Il change de couleur, devient comme translucide. Il rétrécit un peu à la suite du vidage du tube digestif puis commence à bouger dans tous les sens la tête dressée. Il va falloir encabaner. L'encabannage consiste à disposer des branchages secs autour des vers pour qu'ils montent dedans afin d'y confectionner leur cocon. La durée du filage du cocon est d'environ 4 jours. C'est seulement lorsque le ver à soie sera devenu chrysalide et que le cocon sera dur, qu'il pourra être manipulé.

 NB: En aucun cas, LA MAGNANERIE DE SAILLANS ne pourra être tenue pour responsable de l'échec de votre élevage.

 La Magnanerie 26340 SAILLANS

Tél. 04 75 21 56 60 - FAX : 04 75 21 54 11

contact@elevage-ver-a-soie.com

www.elevage-ver-a-soie.com